Rééquilibrage alimentaire: je vous raconte mon premier rendez-vous chez la naturopathe

Coucou tout le monde! Je ne sais pas si vous vous rappelez mais dans mes bonnes résolutions, j’évoquais l’envie de voir une naturopathe. Ma motivation principale était de retrouver dans un corps qui me corresponde et puis je ressentais un vrai besoin de prendre soin de moi. J’avais envie de sortir du sentier traditionnel de la médecine alors je me suis décidée pour une naturopathe.

Voir une naturopathe pour son rééquilibrage alimentaire

Confiance et simplicité

J’ai choisi ma naturopathe un peu au hasard, tout bêtement via les pages jaunes. Elle avait de très bon avis, notamment sur la perte de poids et travaillait avec les fleurs de bach. Quelques semaines plus tard, me voilà dans son bureau. Elle est très souriante, posée et sereine. Elle dégage vraiment un truc zen et cool, elle me met en confiance.

Pendant 3 jours, avant le rendez-vous, je devais remplir un questionnaire sur mes habitudes alimentaires et noter tout ce que j’ingurgitais. Bon le résultat était sans appel: je mangeais mal. Ce n’était pas une surprise hein mais je ne savais plus par où commencer pour changer ça. Je lui ai dit que je voulais retrouver une hygiène de vie globale, pas juste perdre du poids. Et elle m’a donné les clés pour y arriver.

Débusquer ses ennemis alimentaires

Nous avons identifié mon ennemi numéro 1: le sucre. Comment résumer? Le sucre, c’est le mal incarné. Il fait « grassir », il fait déconner notre pancréas et la production d’insuline (coucou le diabète), il dérègle la sensation de faim, la peau perd de son élasticité, dites bonjour aux boutons, il provoque des coups de fatigue… bref tout pour plaire.

Je mangeais aussi trop gras le soir et évidemment bien trop de peu de légumes, dont notamment des crudités. Et pour finir je me plaignais de ballonnements et de mon acné d’adulte. Et évidemment l’alimentation a un rôle primordial sur ces sujets. J’ai aussi une addiction au coca zéro. Alors certes ça n’a pas de sucre à proprement parler mais il donne la sensation et l’info au cerveau du sucre.

Je le savais tout ça, je n’ai pas appris grand chose de nouveau. Mais l’entendre, de façon simple et concrète m’a aidé à en prendre conscience. Evidemment je suis passée par la case balance et aïe, j’ai beaucoup trop de gras. En haut, j’ai employé le terme « grassir » parce que c’est exactement ça mon problème. Le poids est un effet secondaire en quelque sorte. Le gras que je stocke est nuisible pour ma santé et du coup me fait grossir.

Définir des objectifs atteignables

Mon cas est assez simple en fait. Deux grossesses, la deuxième marquée par une appétence pour le sucre, des kilos non perdus. Une activité sédentaire, peu de sport et une alimentation déséquilibrée. Je lui ai donné mon objectif poids qu’elle a trouvé parfait dans le sens pas du tout déraisonnable. Mais le « vrai » objectif c’est que je perde mon gras ah ah.

Ce qui a été clair dès le départ: je ne voulais pas d’un régime. La privation ça ne marche pas. Et puis j’aime manger, si je ne prends pas de plaisir, je vois pas l’intérêt. Nous avons donc défini un plan de repas, une sorte de trame à suivre en terme de proportions et d’aliments à suivre. Mais sans entrer dans des calories à compter et surtout sans se priver. La naturopathe a adapté le menu en fonction des mes habitudes et l’ajusté en fonction de mon cas.

Elle m’a aussi prescrit une énooorme prise de sang pour vérifier les classiques (cholestérol etc) mais aussi des trucs presque jamais demandés par les docteurs. Notamment la vitamine D (ce n’est pas remboursé mais ça ne coûte que 10€) et l’index HOMA qui permet de connaître sa résistance à l’insuline (aka diabète ou pas). Les résultats lui permettront d’adapter encore plus le programme si besoin.

Mon rééquilibrage alimentaire: par où commencer?

Et alors, c’est quoi mes objectifs?

1er objectif: ne plus boire une goutte de sodas. Mon point faible. Je l’ai reconnu aisément, je suis une addict. Et elle a confirmé que c’était équivalent à une drogue dure, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle m’a prescrit un spray de désaccoutumance (un composé floral bio). Le sucre appelle le sucre. Même s’il n’y en a pas, le goût y est. Et me donne envie de manger… du sucre. Le spray a pour but de m’aider dans ma désintoxication sucrée.

2ème objectif: une alimentation saine et équilibrée. Augmentation de ma portion de légumes mais sans pour autant avoir une assiette vide, bien au contraire. Suppression pour un mois du gluten et du lactose pour voir si je digère mieux. Après ce test, on avisera. Les seuls aliments « interdits » sont les mauvais sucres. Les huiles (de qualité), la viande, le poisson, du pain (sans gluten ^^) etc. tout ça sont primordiaux pour une bonne alimentation.

3ème objectif: perdre 7 kilos de gras pur.

Comment j’y arrive?

Pour changer mes habitudes alimentaires, cela passe par 3 vecteurs.

1er moyen: cuisiner. Terminé les plats industriels. Pour savoir ce que je consomme, il n’y a pas de secret. Quand on cuisine soi même, on sait ce qu’on y met, les aliments sont moins transformés et sans additif divers.

2ème moyen: me tourner vers le bio. J’ai vraiment envie d’aller au bout de ma démarche d’une meilleur hygiène de vie. J’achetais de plus en plus de bio mais là, j’ai pour objectif à passer à du 100% bio et local.

3ème moyen: aiguiser ma curiosité. Il faut que je supprime le gluten et le lactose. Pas facile pour moi qui adore le fromage et la baguette. Mais c’est en testant, en tentant des expériences culinaires que je vais ouvrir mon champ des horizons et découvrir qu’il y a plein d’autres trucs très bons.

Bref, je suis sortie de ce rendez-vous confortée dans mon envie de me prendre en main. Requinquée aussi et le plus important accompagnée. Je suis contente, je sais que je pars sur de bonnes bases. Et puis, avoir quelqu’un à qui rendre des comptes, ne nous voilons pas la face, ça aide. C’est une source de motivation.

Vous avez déjà vu un.e naturopathe vous?

Si oui, est-ce que cette expérience a été bénéfique pour vous?

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.