Au revoir nounou

Coucou tout le monde! Ce matin, mon mec a déposé Maëlle chez la nounou. Il m’a envoyé un sms pour me dire « Beaucoup trop d’émotions ce matin chez la nounou… ». Parce que c’était la dernière fois.

La nounou est arrivée dans notre vie quand on était au bord du précipice. Maëlle qui avait à peine 1 an ne faisait toujours pas ses nuits. Elle avait des douleurs au ventre depuis sa naissance et on venait à peine de trouver la solution. Bref on était au bout du rouleau. Ma mère qui la gardait, aussi. Un bébé qui pleure presque sans cesse, c’est épuisant. Physiquement et émotionnellement. Alors qu’on avait jamais envisagé une nounou pour Tristan, cela nous est paru indispensable pour Maëlle. Besoin d’un relais d’une professionnelle qui ne nous jugerait pas, enfin du moins c’est ce que j’espérais. Parce que je redoutais tellement que ça se passe mal. Qu’on me dise que Maëlle était invivable et qu’on me dise non.

Le temps des au revoir avec la nounou par Woody beauty

Voilà le contexte dans lequel je suis partie en quête de THE nounou. Avec mon tableau hyper détaillé de 100 questions, critères et observations. Et puis, en fait ça été en grande partie une question de feeling. Ma nounou, c’est la dernière que j’ai vu. Elle ne proposait pas des masses de sorties, de potager ou je ne sais quelle activité de ouf comme sur ma liste. Mais le courant est tout de suite passé. Elle s’appelle Muriel et sa petite fille Maëlle, c’était un signe forcément. Et voilà comment quelques jours plus tard, la boule au ventre, je déposais mon bébé chez elle 3 jours par semaine.

Comment résumer ces deux années? J’aurai dû la contacter plus tôt ah ah. Mais le hasard de la vie ou le destin a fait que c’est elle qui était dispo à ce moment là et tant mieux! Ça a matché immédiatement. J’avoue que j’hallucinais quand elle me disait que Maëlle était trop mignonne, que tout se passait bien. Ça fait mauvaise mère mais j’avais tellement peur que ça ne dure pas. Je me disais « demain elle va se rendre compte de quelque chose ». Ça n’est jamais arrivé. Ça été la fusion totale, Maëlle adore aller chez elle et la nounou l’adore aussi. Des câlins, des parties de rigolades avec le petit gars en garde aussi, sortie en forêt, à la piscine. Des cadeaux d’anniversaire fait main, les repas de Noël… bref une deuxième maison pour ma poupée.

Je n’aurai pas pu trouver mieux et je dois dire qu’elle m’a « sauvé » ma vie de maman. J’ai repris du poil de la bête, j’ai arrêté de culpabiliser et puis, le sommeil est arrivé quelques mois après. Maëlle est devenue une petite coquine de 3 ans avec son caractère bien trempé, têtue et câline, un peu maladroite et surtout très heureuse. La nounou, elle s’y est éclatée et moi j’étais en confiance absolue. Et ce soir, c’était le dernier soir. Punaise j’ai pleuré, tout comme j’ai pleuré en écrivant cet article. J’ai peur que Maëlle la réclame même si je sais qu’avec les vacances, la rentrée scolaire et le temps, elle va oublier. Mais moi non et je sais que nounou non plus. Je me console en me disant que ce n’est pas un adieu, ce n’est qu’un au revoir. On l’a déjà invitée à un barbecue dans notre nouvelle maison. C’est juste une nouvelle étape, une belle page qui se tourne.

Alors merci pour tout nounou et au revoir.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.