Opération Bonheur: mes défis pour sortir de ma zone de confort

Coucou tout le monde! Dans le bilan de mi parcours de mon Opération Bonheur, je vous disais qu’un des futurs volets était de sortir de ma zone de confort. L’arrivée de Tristan a chamboulé doucement ma vie. Puis l’arrivée de Maëlle a été un véritable bulldozer ah ah. J’ai perdu tout mes repères et mes envies avec mon manque de sommeil, je ne pouvais rien faire. Maintenant, j’ai enfin un équilibre bien installé et qui est très très appréciable.

 

Pourquoi sortir de sa zone de confort?

Alors vous allez me dire pourquoi tu veux sortir de zone de confort si tout roule? Parce que j’en ressens le besoin. Parce que justement je me sens bien, je me sens capable d’entreprendre des nouveautés. Et j’en ai envie, j’ai envie de me faire frissonner un peu, de découvrir de nouvelles activités, de tenter des trucs auxquels je pense depuis longtemps. Réaliser mes rêves, me challenger et sauter le pas, c’est ce qui me fait avancer.

mes-defis-pour-sortir-de-ma-zone-de-confort-par-woodybeauty

Il y a quelques années par exemple, j’avais plaqué un CDI pour ouvrir ma propre boutique. Mon mantra est qu’il vaut mieux vivre avec des regrets qu’avec des remords. Je suis assez réservée, je suis un peu timide mais je me progresse avec le temps. C’est peut-être le fait de vieillir qui me fait sentir bien dans ma peau mais en tout cas, j’ose et de plus en plus. Je ne dis pas que je n’ai pas peur sinon ça signifierait que je ne sors pas de ma zone de confort. Je pense surtout que si ça ne marche pas, bah ce n’est pas grave. J’aurai essayé, je ne vivrais pas avec des « et si ? ».

Je suis sûre que vous êtes déjà sortis plusieurs fois de votre zone de confort, parfois sans vous en rendre compte. Pour moi le dernier exemple en date fut d’aller à Londres et d’assister au mariage de Meghan&Harry, sans me poser de question. Pourtant tout le monde m’en dissuadait, notamment à cause de la foule qu’il y aurait. Et oui, c’était blindé mais je suis trop heureuse d’avoir été à Windsor ce jour là. C’était mon délire à moi, j’ai kiffé chaque seconde là-bas et je m’en serai terriblement voulue de ne pas avoir osé.

 

Mes défis

Chacun a sa propre zone de confort. Pour certains sauter en parachute ne sera pas un exploit. Pour moi, ce n’est pas demain la veille ahah! Il n’y a pas de petits défis, il faut surtout se faire plaisir et que ça vous corresponde.

Depuis un moment déjà, je tiens une bucket list, vous savez la liste de mes rêves. C’est une liste avec touuus les voyages que je rêve de faire et mes envies, à plus ou moins longs termes, que je compte bien assouvir. D’autant plus que maintenant c’est écrit noir sur blanc ici, je ne peux plus me défiler hihi:

Défi n°1: il aura lieu samedi de 15h à 18h, j’animerai un atelier aux Galeries Lafayette… SEULE. Je devais le faire avec ma frangine mais elle m’a lâché la garce lol. Au départ je me suis dit merde, réaliser un DIY toute seule pendant 3 heures avec des gosses ça va être chaud. Mais en fait c’est challengeant et les gamins sont cools, je suis sûre que je ne vais pas voir le temps passer. Alors n’hésitez pas à venir participer avec vos enfants, je vous attends au rayon enfant 🙂

go-for-good-galeries-lafayette-tours-woodybeauty

Défi n°2: m’inscrire à un cours de poterie/céramique. Tout le monde se fout de moi quand je dis que cette année, je me lance. J’ai le droit aux « tu nous ramènes pas de cendrier en poterie hein » et au « tu veux te faire un remake de Ghost« ?. Ça me fait marrer, ça se trouve je vais être une grosse quiche mais j’ai envie d’une activité créative dans ma vie. Dans laquelle je puisse me lâcher et laisser libre court à mon imagination. J’ai fait de la musique pendant pas mal d’années et après plus rien du tout. Ça fait un an que je fais du sport, maintenant je fais un peu de place supplémentaire pour la poterie. Et c’est chose faites puisque je me suis inscrite le weekend dernier!

Défi n°3: me teindre en blonde. Ça fait des années que j’en parle sans jamais oser me lancer. Peur du temps que ça va durer sur place, peur du fric que je vais y laisser, peur de l’entretien. Mais n’empêche que ça fait perpète que j’aimerai bien essayer. Alors cette fois-ci, c’est décidé!…faut juste que je fixe le rendez-vous lol

Défi n°4: créer des podcasts. Je voulais m’essayer à la vidéo mais en fait ce n’est pas moi. Je n’aime pas trop me montrer, je n’ai pas le matos et surtout je n’ai pas le temps de m’y plonger. Et quand j’entreprends quelque chose, je n’aime pas le faire à moitié. Je trouve que le format podcast me correspond et j’aime l’idée de varier les formats pour s’exprimer. Je n’ai pas encore d’idée bien arrêtée sur le sujet mais ça serait en complément du blog. Je vais approfondir tout ça pour me jeter à l’eau avant la fin de l’année.

– Défi n°5: participer à une formation aux premiers secours. Alors ça peut paraître chelou comme envie mais moi ça fait un moment que j’y pense. Sans jamais prendre le temps de m’informer, ça reste dans un coin de ma tête et puis c’est tout. Je flippe un peu en fait, de mal faire et de me taper l’affiche. Mais ça y est, les renseignements sont pris et je devrais probablement aller à une session mi novembre, j’attends que la Croix Rouge me rappelle pour confirmer.

street-art-michelin-portobello-road-Londres

Défi n°6: les falaises d’Etretat, Santorin, les Pouilles, le Mont-Saint Michel, Los Angeles, le marché de Noël de Strasbourg, San Francisco, la Corse…et j’en passe. J’ai une multitude d’envies en voyage, certains sont pour des destinations proches, d’autres un peu moins mais je veux tout (re)voir. Je pense que dans un avenir plus ou moins proche, mon vrai challenge sera de visiter un de ces endroits…seule. J’ai failli pour Londres, je me sentais prête. Alors les Etats-Unis peut-être pas encore mais en Europe ou en France, j’en suis capable. Reste plus qu’à réserver 🙂

Et voilà pour le moment ma liste de défis, je ferai le point à la fin de l’année pour partager avec vous mes ressentis et vous raconter comment ça s’est passé!

Et vous, vous aimez sortir de votre zone de confort? Quel est le truc le plus fou que vous ayez fait? Et quel a été le déclic pour vous lancer?

You may also like

6 comments

  • C'est un sujet tellement vaste et passionnant, chacun a sa propre vision de ce qu'est une zone de confort. Quand j'ai créé mon entreprise de bijoux et que j'ai décidé de ne faire que ça, je suis sortie de ma zone de confort. Même si ce n'était pas une réussite, j'ai appris plein de chose et au moins j'ai tenté l'expérience !

    • Tout à fait d'accord avec toi, sortir de sa zone de confort c'est très variable d'une personne à une autre. Ça peut être s'exprimer devant un public ou lancer sa boîte comme toi. Ça n'a pas marché comme tu le voulais, là n'est pas l'essentiel. Tu as osé et c'est ça qui est génial je trouve. Rien de pire que de regretter!

      Bisou et merci pour ton commentaire 🙂

  • Cet article fait plaisir à lire. Pour ma part, je constate que j'alterne période d'ouverture où j'ai besoin de beaucoup me lancer de défi et période où il est urgent que je revienne à un cocon très réduit et apaisant.
    Je note quelqu'uns de tes challenges parce qu'ils m'ont bien parlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.