Une tourangelle vs SANDY #theend

Coucou les filles! Ca fait maintenant 2 semaines que je suis rentrée de New York, il est temps d’apporter la conclusion au récit de mes péripéties là-bas, alors la voilà!


Jour 6: nous avons plutôt bien dormis, à vrai dire les boules quies sont formidables quand on veut dormir sans entendre un ouragan ^^. Il y a encore beaucoup de vent mais il ne pleut presque plus. Nous décidons de filer à East Village mais évidemment tout est fermé. On peut quand même se rendre compte de l’atmosphère particulière de ce quartier, on y trouve de tout en fait. J’avoue que ce n’est pas ce que j’ai préféré mais Sandy n’a pas permis à l’East Village de se montrer sous son meilleur jour. On trouve quand même une petite pizzeria ouverte pour déjeuner, il y a une file d’attente monstre dans le noir. Et oui, il n’y a plus d’électricité mais les pizzas sont faites au feu de bois ouuuuuuf! On a de la chance, les restaurants ouverts se comptent sur les doigts d’une main.

Bar des motards Hell’s Angels dans East Village

Un restaurant et un tatoueur au-dessus dans East Village

Mais aujourd’hui, c’est aussi LA journée de la marche. Il n’y a aucun transport en commun. Les taxis sont pris d’assaut, il faut se montrer très patient pour en attraper un. On décide de remonter jusqu’au Waterfront pour voir l’ampleur des dégâts. Sur le chemin, on voit l’état des basements (les caves avec portes qui s’ouvrent du trottoir), l’eau est à rabord. Tout ce qu’il y a dedans est fichu. Une avenue est barrée car elle est sous l’eau, de nombreux arbres sont abattus, les policiers font la circulation parce que les feux tricolores ne marchent plus… Heu je suis vraiment à NY?

C’est pas le tout mais on a plus de batterie sur nos téléphones et il n’y pas d’électricité où nous sommes. Nous devons donc remonter « dans le nord », là où il y a de la vie civilisée, pour recharger les machines et capter du wifi pour rassurer la France. Et là, on découvre une ville coupée en deux. Une ville où des milliers de « réfugiés du Sud » sont remontés avec la même idée que nous. Tous les cafés et restaurants ont leur prises de courant occupées par des tablettes, des ordinateurs ou des téléphones. Des dizaines de gens sont collés aux vitrines des Starbucks ou Apple Store pour capter du wifi. Sensation étrange mais on n’a pas vraiment le temps d’y penser. Allez, un petit email envoyé et c’est reparti, on est quand même pas là pour geeker.

Tous collés aux vitrines de l’Apple Store j’vous dis!
On fait tout le tour de l’Upper East Side, le quartier chic de Manhattan. Les immeubles ne sont pas exceptionnels mais je pense que tout se passe à l’intérieur. Entre le portier et le porteur de bagages à l’entrée et la taille du hall d’entrée, je n’ose imaginer la taille des appartements.
L’Upper East Side
Ca me laisse rêveuse mais la nuit tombe, on se retrouve dans un irish restaurant avec un patron super sympa et qui nous trouve de la place pour brancher nos téléphones (encore eux :). En plus, on y dîne très bien! Et il est déjà temps de rentrer dans la zone sinistrée. D’une rue à une autre, on se retrouve plongés dans la nuit, seuls les phares des voitures nous éclairent. Il faut qu’on trouve un autre logement, marre de prendre des douches froides et marre du noir!

Affiche dans les Starbucks! ^^
Jour 7: on décide de trouver une autre auberge. Les filles qui nous accueillent rentrent un jour plus tôt et une bonne douche chaude serait la bienvenue parce que ça commence à cailler. On remonte donc dans la zone de vie et on appelle d’une cabine téléphonique (ouiiiii, heureusement qu’ils les ont pas supprimées!) pour trouver une auberge qui a de la place. Miracle, on en trouve une par le biais d’un ami d’un ami (je vous passe les détails lol) dans l’Upper West Side. Hop Hop Hop, valises bouclées et taxi trouvé, on y file! Plus équipée que la première, cette auberge est plus chère mais très sympa. Télévisions, énormes canapés, gigantesque frigo dans la partie commune, et literie toujours nickel, bref on a va être bien je le sens! C’est pas le tout mais aujourd’hui on fait tous les « clichés »: mcdo sur TimesSquare (à NY, les menus sont de la même taille qu’en France), la gare Grand Central Station (superbe) et la montée de l’Empire State Building. Pas de queue, j’ai trouvé un ticket d’entrée par terre donc entrée gratuite hiiiiiii, vue de dingue. De nuit donc on voit bien la ville coupée en 2, c’est superbe. Là on est bien à New York, on a envie de chanter la chanson de Jay Z et Alicia Keys!!
L’Empire State Building
Jour 8: une canalisation a pété et pas d’eau chaude…. NOOOOOOOOOOOOOOOOON! Bon peut-être demain. C’est pas grave, c’est journée shopping aujourd’hui donc je ne vais pas me laisser abattre! Direction Macy’s, le plus grand magasin du monde. En effet, trop grand pour moi et il n’y a que des grandes marques donc niveau budget, ça coince. On fait tous les classiques: H&M, Victoria Secret, Forever 21…bref le temps passe beaucoup trop vite.


Deuxième montée mais cette fois au Top of the Rock, en haut du Rockfeller Center. La vue aussi est superbe, d’ici on voit Central Park contrairement à l’Empire. Qu’est-ce que c’est beau quand même…

Vue sur Central Park en haut du Top of the Rock

J’adore, je suis fan! Allez boum la Fifth Avenue et ses grands magasins. Du chic, du beau, du cher mais du rêve. Mais là, grosse déception. Il est le seul, alors que tout est ouvert, Abercrombie&Fitch est fermé. Mais c’est pas vrai?!! Je dois rammener deux sweat-shirts en France et je voulais voir les beaux messieurs torse nu moi. Tanpis, la nature en a décidé autrement (enfin y a de l’électricité ici alors je me demande bien pourquoi c’est fermé!?). On file vers Columbus Circle, un centre commercial mais que je trouve complètement nul. Il n’y a pas beaucoup de magasins et que des trucs chers. Mais on est passés devant la grue qui pend, mais si vous avez du la voir aux infos en France, c’est assez impressionnant, toutes les rues autour sont fermées et vides. Enfin en attendant, qu’est-ce que ça passe vite! Demain on reprend l’avion et on passe notre dernier dîner dans un Diner très 50’s, serveur très sympa, bref une belle soirée.

Une rue déserte à NY, bizarre!
Ah c’est peut-être pour ça? ^^
Impressionnant non?
Jour 9: j’ai eu une douche chaude! Mais l’avion est à 21h ce soir. On a recommandé un shuttle (surtout vu les conditions de circulation, les bus ont repris, le métro ce matin mais seulement au nord, bref ya du monde sur la route) et il passe nous prendre vers 16h. On décide donc de faire un dernier tour sur TimesSquare, Toys’r’us, les magasins de souvenirs et ça y est c’est déjà fini. Je suis à la fois triste de rentrer (pas fait tout ce que je voulais faire, temps passé trop vite) mais je suis aussi contente (envie d’un bain chaud, de mon lit et marre de manger gras). Décollage de Newark, aéroport très sympa avec un mcdo, un Ben&Jerry’s et plein d’autres restaus et de magasins duty free ;). Il est déjà l’heure d’embarquer, les avions font la queue pour décoller les uns après les autres. Le virage au dessus de Manhattan est beau mais serré, le vol a quelques turbulences et nous voilà, au bout de 7h30 de vol, rentrés en France. Il est 9h du matin et je viens de réaliser un de mes rêves, partir à New York.

You may also like

10 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.